La naissance d’Élina

Le 16 juin dernier, ma cliente m’a écrit pour me dire qu’elle était en latence depuis déjà 6 jours. Mon cœur a fait un bon! Ça doit s’en venir? Je dois me préparer!

Élina est née le 27 juin à 00 h 50. Dans le texte qui suit, je vous parlerai de sa naissance, puissante et magique.

Maude_Colin_Photographe_de_Naissance-115
Ce n’est que mercredi le 26 juin, à 15 h 43 que Vanessa me demande de les rejoindre. Elle m’indique avoir rupturé la poche des eaux à 12 h 50. À ce moment, les contractions étaient déjà bien enclenchée. Je suis à Montréal, c’est l’heure de pointe et j’ai peur de ne pas arriver à temps. Ses deux premiers enfants sont nés rapidement.

Vanessa est la maman de deux jeunes garçons âgés de 3 ans et 1 an et elle s’apprête à rencontrer sa première fille. Elle est accompagnante à la naissance de formation et travaille comme aide-natale. Elle souhaite documenter la naissance de sa fille non seulement pour en garder des souvenirs, mais pour contribuer au développement de la profession sage-femme et pour défendre le libre choix des lieux d’accouchement.

Elle est en latence depuis maintenant 15 jours. Elle souffre beaucoup et elle est déjà épuisée, mais c’est une vraie guerrière. C’est une femme exceptionnelle et ses valeurs s’enlignent avec les miennes, je l’ai su à la minute où je l’ai rencontrée. Je me compte incroyablement chanceuse d’avoir été choisie pour documenter son accouchement.

J’arrive chez Vanessa à 17 h 23. Je me stationne tout près des nombreuses autres voitures garées devant sa maison. J’ai déjà préparé mon équipement, je suis prête à la rejoindre, mais les sages-femmes m’indiquent que rien ne presse. Elles sont assises dans l’herbe devant la maison familiale. Le soleil plombe et la vue sur le petit village au bas de la colline y est magnifique.

Je prends un moment pour saluer les sages-femmes présentes avant d’aller rejoindre Vanessa dans sa chambre. Elle semble heureuse et soulagée de me voir arriver. Elle me confie que les contractions se sont rapprochées et beaucoup intensifiées. Elle me dit également avoir décidé d’inviter ses amies sages-femmes et doula à la rejoindre pour son accouchement. Mes yeux brillent, comme ce sera beau.

Je prends quelques photos et séquences vidéo avant de redescendre au rez-de-chaussée. Je souhaite préserver la bulle du couple. Je suis entourée d’une équipe que je connais déjà et avec qui j’adore travailler. Je m’assois à table avec elles, on discute et on rit ensemble. L’amie de Vanessa, la marraine d’Élina, vient de coucher les enfants et nous rejoint à table. Je suis heureuse et calme, je sens que ce sera une belle naissance.

Nous montons à sa chambre à tour de rôle. Je continue de prendre des photos et des vidéos. J’essaye de me faire discrète, mais les escaliers craquent sous chacun de mes pas. Ma cliente et sa famille habitent une maison centenaire. Sa chambre est en fait un comble, elle se trouve au grenier, c’est d’un charme inouï.

Vanessa commence à faire des sons, c’est bon signe. Le temps passe et les sons se transforment. Sauf que ça ne progresse pas comme cela devrait. Sa fille se présente en postérieur. Les sages-femmes et doulas s’unissent pour établir un plan. Elles essayeront quelques techniques de rebozo avant d’essayer de la tourner manuellement.

Maude_Colin_Photographe_de_Naissance-23

Je vois bien que Vanessa n’en peut plus, elle pleure, elle hurle et commence sérieusement à douter de sa capacité à donner naissance à la maison. Ses amies et sages-femmes la convainque de se lever et de tenter le rebozo, mais ce n’est toujours pas suffisant.

À minuit, les sages-femmes lui proposent d’essayer de tourner sa fille manuellement entre deux contractions. Je sais que la manœuvre sera douloureuse pour ma cliente. Je décide de me retirer au salon. Je demande tout de même à l’une des sages-femmes présente de venir me chercher si la situation évolue.

Je suis seule au salon et j’entends ses cris. Je sais qu’elle souffre énormément. Les larmes me montent aux yeux. Elle fait déjà d’incroyablement gros sacrifices pour sa fille. C’est une femme et une mère remarquable.

Soudainement les sons changent. Mon expérience me dit que ça y est, elle pousse. J’accours vers sa chambre, ma caméra dans les mains. Aussitôt, une sage-femme, très protectrice du bien-être de sa cliente, m’indique que ce n’est pas le bon moment pour ça.

Plusieurs questions me traversent l’esprit. Est-ce que Vanessa voudrait que je continue de prendre des photos? J’aborde toujours ce sujet en rencontre préparatoire. J’essaye de me souvenir de ce que Vanessa m’a dit en rencontre, mais je suis stressée.

Tout le monde est à fleur de peau. On connaît toutes Vanessa sur le plan personnel, la voir souffrir ainsi ne nous laisse clairement pas indifférente.

Au bout de la pièce se trouve l’amie de Vanessa, la marraine d’Élina, elle pleure discrètement. Je m’approche d’elle et elle m’explique un peu ce qui vient juste de se passer, alors que j’étais au salon.

Vanessa pleure et hurle. Je l’entends dire qu’elle souhaite être transférée à l’hôpital, qu’elle n’est plus capable. À sa demande, sa sage-femme se lève pour aller chercher son cellulaire et composer le 911.

Pendant ce temps, son conjoint tente de rassembler quelques objets dans une valise. Il semble perdu et angoissé, il ne sait pas quoi mettre dans la valise. Je m’approche de lui et je lui propose mon aide. Il me dit qu’il n’avait pas prévu avoir besoin d’une valise. J’ai le cœur brisé.

Le transfert est imminent. On sait tous à quel point Vanessa et son conjoint tiennent à leur accouchement à domicile. Pourtant, quelque chose me dit que Vanessa donnera bientôt naissance. Est-ce que cela arrivera dans l’ambulance? Un transfert n’aura jamais été aussi difficile.

Sa sage-femme a maintenant son téléphone en main et s’apprête à composer le 911. Ma cliente se lève debout, d’un coup, et s’accroupit au bord de son lit. Elle lâche un crie qui me laisse deviner que ça pousse. Elle tend sa main entre ses jambes, c’est la tête.

Vanessa donnera bien naissance à la maison.

Maude_Colin_Photographe_de_Naissance-127

Maude_Colin_Photographe_de_Naissance-171

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s