Les différents types d’édition

Il n’y a pas un type d’édition meilleur qu’un autre. Il y a tout simplement différents auteurs et différents besoins.

La maison d’édition

Dans ce scénario, l’auteur fait parvenir à la maison d’édition de son choix son manuscrit accompagné d’une lettre de présentation et d’un synopsis. De son côté, l’éditeur nomme un comité de lecture chargé d’évaluer le manuscrit et de déterminer s’il convient à leurs besoins éditoriaux.

Selon l’ANEL, seulement 3% des manuscrits sont retenus. Le taux de rejet se situe donc à 97% !

Les auteurs des manuscrits retenus recevront une invitation à signer un contrat dans lequel ils céderont leurs droits d’auteurs. L’éditeur prendra ensuite en charge la production du livre, ainsi que la totalité des frais générés par celle-ci. À la vente du livre, l’auteur recevra 10% des revenus engendrés. Donc, pour chaque livre vendu au coût de 24$, l’auteur recevra 2,40$.

L’autoédition

En autoédition, l’auteur prend lui-même en charge la publication du livre et doit donc assurer le rôle de chargé de projet éditorial.

L’auteur devra endosser les frais liés à la production matérielle, ainsi que plusieurs tâches en lien avec la production du livre telles que : la révision, la correction, la conception de la couverture, le demande de numéros ISBN, la sélection d’un imprimeur, distribution et le service de presse. L’auteur peut toutefois effectuer des soumissions auprès de différents professionnels et déléguer certaines tâches. Ce type d’édition demande de l’auteur d’investir énormément de temps et d’argent dans son projet, mais au final, il recevra 100% des revenus nets générés par la vente de son livre.

Les auteurs qui optent pour l’autoédition doivent posséder les connaissances et les compétences nécessaires à la production d’un livre.

J’ai d’ailleurs écris un article au sujet de l’autoédition ou l’art de tout faire soi-même sur le blogue Julie lit au lit.

L’édition à compte d’auteur

Ici, l’auteur engage, à ses frais, un coordonnateur de projet. Tout comme la maison d’édition, le coordonnateur de projet assurera la réalisation des différentes tâches professionnelles liées à la production du livre. Toutefois, l’auteur n’aura pas à céder ses droits d’auteurs et récoltera 100% des revenus générés par la vente de son livre.

Les maisons d’édition croulent sous les manuscrits. L’édition à compte d’auteur est une façon efficace de s’assurer de la publication de son œuvre sans pour autant assurer la totalité des tâches reliées à la production.

Publicités

1 réflexion sur « Les différents types d’édition »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s